Des kimonos de Itchiku Kubota en montre au Textile Museum of Canada

Des kimonos de Itchiku Kubota en montre au Textile Museum of Canada

Le Metropolitaine – 7 février dernier, le Textile Museum of Canada, au centre-ville de Toronto, dévoilait sa nouvelle exposition : jusqu’au 13 mai, 41 kimonos de l’artiste japonais Itchiku Kubota sont offerts à l’admiration des visiteurs. Lors de la soirée d’ouverture, il y avait foule pour louanger ces oeuvres uniques en leur genre.

Itchiku Kubota (1917-2003) a travaillé le textile toute sa vie. Dès son adolescence, alors apprenti, il a choisi les kimonos comme véhicule pour exprimer son goût pour les arts et sa vénération des beautés de la nature. Pendant des décennies, il a étudié d’antiques techniques de décoration de kimonos qu’il a réinventées pour les adapter aux matériaux modernes.

Ayant perfectionné son art, Kubota a entrepris, à l’aube de ses 60 ans, de réaliser une œuvre considérable : 80 kimonos décorés de paysages représentant les quatre saisons et les beautés de l’univers. À sa mort, octogénaire, il avait réalisé près de la moitié de son projet.

C’est une sélection de ces kimonos et quelques autres que les visiteurs peuvent découvrir ces jours-ci. L’exposition attirera sans doute bon nombre de passionnés de la culture japonaise qui, dans le travail de Itchiku Kubota, retrouveront un trait si caractéristique du Japon contemporain : le mélange harmonieux et sans complexe des époques. Le passé inspire souvent la culture populaire de ce pays et c’est encore le cas avec l’approche artistique de Kubota.

En effet, avec les kimonos et le style traditionnel de ses représentations de la nature, l’artiste a puisé dans des icônes on ne peut plus classiques de la culture japonaise. Mais en se servant de ces vêtements comme de véritables toiles, ce que personne n’avait jamais fait auparavant, et en adaptant une technique artisanale en fonction des réalités modernes, Kubota a aussi, avec subtilité, créé quelque chose d’inédit. La fusion du passé et du présent a engendré ces magnifiques oeuvres d’art qui transportent le spectateur dans un monde éthéré, dépouillé d’émotions oppressantes et où, au contraire, la sérénité et la contemplation occupent toutes la place.

C’est entre autres pour souligner le 90e anniversaire de l’établissement de relations diplomatiques entre le Canada et le Japon que cette exposition a été montée. Voilà un bel hommage à un pays dont les arts et l’histoire suscitent toujours l’intérêt.

https://lemetropolitain.com/des-kimonos-de-itchiku-kubota-en-montre-au-textile-museum-of-canada/

Looking back, moving forward – reflecting on the Itchiku Kubota exhibition
Looking back, moving...
Read more
How one Ottawa painter unpacks his Japanese heritage through art
How one Ottawa paint...
Read more
Japan’s Top 100 Blossoms: Ōboshi Park (Yamanashi)
Japan’s Top 100 Bl...
Read more